• La RSE par gros temps

    Ci-dessous le lien d'un article que j'ai mis en ligne la semaine dernière, sur le thème " Est-ce bien le moment de s'occuper de RSE (responsabilité sociétale d'entreprise?" La réponse est bien sûr oui, mais pas de la même façon que d'habitude.

    La RSE par gros temps

    Navire dans la tempête, Ferdinand Bonheur, 1817-1887

     Les entreprises ou organisations (collectivités territoriales, associations…) déjà engagées dans des démarches RSE (responsabilité sociétale des entreprises) sont d’ores et déjà confrontées à un stress test très dur, à la fois de leur activité opérationnelle et de leurs ambitions RSE. L’esprit RSE pré-existant à la crise peut être un facteur de cohésion précieux pour la survie. Celles qui ne s’y étaient pas encore engagées, verront peut-être dans la crise épidémique actuelle une raison supplémentaire de ne pas le faire. Ou au contraire un déclic pour s’y engager. Peut-on s’en tenir à cela ? Paradoxalement, n’est-ce pas en situation de danger grave collectif que les valeurs et les pratiques promues par la RSE sont les plus indispensables ? Cet article vise non pas à fournir des réponses opérationnelles (l’heure est plus à l’action qu’à théoriser sur un tel sujet) mais des éléments d’appréciation.  Il met en perspective le vital, le prioritaire et l’important. Vous y trouverez successivement : 1. D’abord survivre 2. Et aussi ? 3. Revoir les priorités 4. Préserver l’essentiel et développer de nouvelles opportunités et une petite revue bibliographique sur le thème « RSE en situation de crise ».


      

     

     

     retrouver l'article complet sur mon blog

     

    Version de cet article en "DSE (doctrine sociale de l'Eglise) par temps d'épidémie" en cours de préparation.

    « Crise sanitaire et économie : entre la dérive et le sursaut
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :