• Parution de mon tome 4 de Doctrine sociale de l’église. Novembre 2020. " Une morale économique et sociale".

    Publié aux PUAM (Presses Universitaires d'Aix-Marseille).

    Commande possible: puam@univ-amu.fr
    ou marie-christine.tebar@univ-amu.fr
    Tel : 04 13 55 31 31

    et bientôt... en librairie!

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Chères et Chers Membres de l'Association des Économistes Catholiques

    J'ai l'honneur de vous convier à l'assemblée générale annuelle de l'association qui se déroulera à distance le samedi 5 décembre 2020 à 10 heures. Le lien de connexion vous sera communiqué ultérieurement.

    Ordre du jour :

    Approbation des comptes de 2020 et du rapport financier

    Fixation du montant de la cotisation pour 2021

    Approbation du rapport moral

    Discussion sur les projets pour 2021

    Changement d'adresse du siège de l'association


    Je vous rappelle que tous les adhérents peuvent participer à l'Assemblée Générale. Seuls ceux qui sont à jour de leur cotisation ont le droit de vote (il est possible de s'acquitter de sa cotisation jusqu'au jour de l'Assemblée Générale). La cotisation est de 15 € ou plus, à l'ordre de l'AEC (reçu fiscal à partir de 40 €). Il est souhaitable de payer les cotisations par virement pour simplifier les démarches administratives.

    Je vous serais gré de bien vouloir me confirmer votre présence, ou de m'adresser le pouvoir en document attaché, dûment complété et signé, si vous ne pouvez participer à la réunion.

    Veuillez agréer, chères amies et chers amis, l'expression de toute ma considération

    Hervé Magnouloux
    Secrétaire général de l'Association des Économistes Catholiques

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Article de Jacques Bichot publié le 21/09/2020 sur ÉconomieMatin. Télécharger la version pdf.

    Comment faire profiter notre chère Sécu d'une cure de jouvence, dont chacun a bien conscience qu'elle a le plus grand besoin ? Dans l'ouvrage que je viens de publier aux éditions L'Harmattan, Cure de jouvence pour la Sécu, j'insiste sur trois axes stratégiques - en quelque sorte les trois piliers de la sagesse, pour employer la formule de T. E. Lawrence, sans toutefois aller jusqu'à 7. Premier pilier : des cotisations exclusivement salariales. Second pilier : des droits à pension obtenus en investissant dans la jeunesse. Et troisième pilier : une gouvernance technique et non politique.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Article de Jacques Bichot publié le 12/10/2020 sur ÉconomieMatin. Télécharger la version pdf.

    Une liberté de plus est menacée : celle de l’enseignement scolaire réalisé par les parents. Qu’il me soit permis d’évoquer à ce sujet la façon dont les choses se sont passées dans ma propre famille.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • Le distributisme ou la 3ème voie

    En ce temps troublés, l’économie française titube sous le choc du (premier) confinement sanitaire et la finance spéculative a déserté l’arène économique à la première alerte. L’article précédent (DSE et libéralisme, un ralliement de trop ?) se proposait de montrer que le libéralisme économique a prouvé définitivement son impuissance à animer durablement une économie saine, robuste et stable, et qui ne soit pas asservie à la finance spéculative. Il ne paraît pas inutile, avant de proposer dans un dernier article un cadre de réflexion basé sur la DSE (doctrine sociale de l’Eglise catholique) pour sortir de l’ornière, de passer un peu de temps sur ce qu’on appelle le Distributisme. Le distributisme est une troisième voie socio-économique, radicalement différente du capitalisme libéral et du collectivisme (et de leur aboutissement naturel, l’Etat servile décrit par Hilaire Belloc, comme on le verra). En fait, pour paraphraser Chesterton, c’est un capitalisme où suffisamment de gens sont capitalistes, alors que dans le capitalisme accapareur, cumulatif et dominateur que nous vivons, il y a trop peu de capitalistes. Pourquoi cette voie, définie au siècle dernier par des Britanniques sur la base de l'encyclique Rerum Novarum de Léon XIII et de Quadragesimo Anno de Pie XI,  a-t-elle connu si peu de retentissement ? Et en particulier en France?

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire